Vie de RVR à Tarare

Premières émissions à partir de ce samedi 2 juin

Jean Pierre Deroire, né en 1949 dans une famille installée à Amplepuis depuis 1572, est devenu président de la Maison des jeunes dans cette commune en 1976. « J’organisais des débats et je me suis dit qu’il fallait que je me perfectionne pour préparer ces interviews. Pendant dix mois, je suis allé, deux soirs par semaine, à la MJC de Villeurbanne où une formation audiovisuelle était proposée pour les bénévoles, avec des professionnels de FR3 ( France 3 aujourd’hui. N.D.L.R.) », explique l’Amplepuisien, qui se retrouve alors avec des personnes qui souhaitent monter des radios. « Ça m’a donné l’idée et je me suis dit pourquoi ne pas en créer une à Amplepuis. Mais comme c’était interdit et que je n’avais pas envie d’avoir affaire à la justice, j’ai mis ça de côté », précise celui qui était cadre dans l’imprimerie.

RVR, la radio qui vous ressemble

Quatre ans plus tard, en 1980, son projet prend forme. « Je parle de mon idée à un ami ingénieur électronicien, Henri Pachoux, qui décide, avec son épouse, Odette, de me suivre. Je fais alors appel à des associations mais l’interdiction freine tout le monde. Cependant, lors de la campagne présidentielle, François Mitterrand promet la libéralisation des ondes… », se souvient JeanPierre Deroire.

Promesse tenue. Le 26 novembre 1981, l’association Radio Val de Reins (RVR) peut être créée. Une collecte de fonds est alors organisée afin d’émettre le 1er janvier 1982 « au rez-de-chaussée de ma maison ». Le studio de RVR y restera d’ailleurs durant 25 ans. Le 31 janvier 2007, la radio s’installe dans ses locaux actuels de la rue Thimonnier « grâce à la municipalité Auplat et à la conseillère Danielle Chuzeville », précise JeanPierre Deroire. « RVR est une radio associative, faite par des gens qui ont la passion de quelque chose. On fait des petits pas chaque année », soulignetil. Fin 2011, RVR envisage de s’installer à Roanne via un plan de fréquence. Cinq radios associatives avaient candidaté et c’est finalement RVR qui est retenue. La première émission est lancée en février 2014.

Tarare et la radio

Dans les années 1980, Radio Bel Air avait émis durant trois ans sur Tarare. Dans les années 90, RVR s’était installée un temps au lycée Notre Dame de Bel Air, avant que Radio Oxygène Tarare n’émette pendant trois ans (20132016) sur le web. JeanPierre Deroire a toujours envisagé de créer une vraie antenne à Tarare. « On avait envie de remonter quelque chose et déjà en 2008, on avait rencontré les élus mais ça ne se faisait pas ». Finalement, la municipalité Peylachon a trouvé un local (celui qu’occupait Radio Oxygène. N.D.L.R.) et après la (longue) attente des subventions, RVR Tarare va émettre pour la première fois à partir de ce samedi 2 juin.

« On invite tous les Tarariens et les associations à venir découvrir le studio qui se trouve au CML (Centre municipal de loisirs. N.D.L.R.). On cherche des animateurs bénévoles qui souhaitent faire ou refaire de la radio avec RVR. La technologie nous a permis des liaisons différentes et a beaucoup aidé les radios. Mais les hommes restent des hommes et il faut des animateurs pour faire des interviews ».

Vidéo: https://youtu.be/CXbBGShPkzI

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 24/06/2018