La pluie, le froid, la neige

La pluie est un phénomène naturel par lequel des gouttes d'eau tombent des nuages ou brouillards du ciel vers le sol. Il s'agit, avec la bruine, la neige, le grésil, la grêle, le givre, les grêlons d'orage, d'une des formes les plus communes de précipitations ou d'hydrométéores sur Terre. Son rôle est prépondérant dans le cycle de l'eau.

Le froid est la sensation contraire du chaud, associée aux températures basses. Il s'agit également d'un qualificatif relatif aux transferts thermiques : un corps est qualifié de « froid » s'il est en contact thermique avec un autre corps de température plus élevée et duquel il est susceptible de recevoir de la chaleur.

La neige est d'abord une forme de précipitation constituée de particules de glace ramifiées contenant de l'air qui sont la plupart du temps cristallisées et agglomérées en flocons, de structure et d'aspect très variables. Mais cette glace solide peut aussi être sous forme de grains : neige en grains et neige roulée. Lors d'une chute de neige, la neige apparaît naturellement dans l'atmosphère par condensation de la vapeur d'eau à saturation, lorsqu'il y a suffisamment de froid et d'humidité, ainsi que des noyaux de congélation. La neige est aussi le dépôt des précipitations sur le sol ou sur un obstacle avant le sol (un toit, un arbre, ...): c'est le manteau neigeux.